Domaine Pierre Marchand et Fils


...Où chante la cigale, le vin est un régal.


Pouilly-Fumé

Le Pouilly-Fumé ou Blanc-Fumé (cépage Sauvignon) :

Très présent dans le Bordelais, le Sauvignon est aujourd’hui cultivé dans presque tout l’ensemble des vignobles du territoire national, jusqu’à devenir exclusif dans certains comme à Pouilly-sur-Loire. L’extension du Sauvignon en France et à l’étranger est cependant relativement limitée en raison de sa fragilité et sa difficile adaptation hors de ses zones de prédilections. Il est cependant cultivé aux États-unis,en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Appelé « Gennetin » dans l’Orléannais, « Surin » en Touraine, « Fié » dans le Poitou… « Blanc enfumé » puis « Blanc fumé » à Pouilly, le Pouilly-fumé est un vin blanc avec les arômes changeants suivant le terrain nous offrant ainsi une véritable palette de nuances de vins .

Historique :

Cépage planté à Beauvois, Limeux, Vierzon… par les abbayes médiévales entre les VIIème et XIIème siècles, le Sauvignon serait venu par l’Ouest en traversant la Loire. Les moines Bénédictins qui ont établi et développés le vignoble. Il est formellement identifié dans le vignoble de Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783. Depuis les années 60, les progrès de la viticulture, l’usage de la vendange mécanique et un engouement pour les vins blancs secs aromatiques ont encouragé les plantations.

Du point de vue chronologique, le Sauvignon serait apparu après le Chasselas mais l’aurait supplanté au milieu du XXème siècle grâce à l’appellation d’origine contrôlée. Ce cépage couvre aujourd’hui 1150 hectares à Pouilly. Nous en possédons 16.40 Ha.

Anciennement appelé Blanc enfumé, puis Blanc-Fumé nous l’appelons aujourd’hui le Pouilly-Fumé.

Sa maturité est plus lente que celle du Chasselas (une dizaine de jours plus tard) et le Sauvignon a toujours été vendu en « vin » contrairement au Pouilly-sur-Loire qui, lui, était vendu en raisin de table.


Spécificités:

Vieux cépage, le Sauvignon a subi de nombreuses mutations au cours du temps et est aujourd’hui reconnaissable à ses grappes de petites tailles et de couleur verte dorée à petites raisins serrés ressemblants à des œufs de caille ainsi qu’à son feuillage vert à feuilles peu découpées.

– Consommation : à une température de 10 à 12°C

– Conservation : 4 à 6 ans (maximum 10 ans mais seulement à l’apéritif)

– Terroir : Argilo-Calcaire (ou marnes à petites huîtres) : vin très fruité avec une grande aptitude de vieillissement.

Calcaire (gris ou calcaire du Barrois) : les coteaux qui regardent la Loire sont plus chauds et la vigne démarre et arrive à maturité plus vite grâce aux rayons du soleil, qui se reflètent sur les pierres blanches et réchauffent ainsi les grappes pour les dorer. Le vin est très minéral.

– Titre alcoolémique : 12.5 °

– Goût : vin sec, fruité en fonction du sol, agrumes et cassis, odeur de buis, bois d’ acacia, genêt et sable.

– Mets : apéritif, fruits de mer, poisson et crustacés, coquillages, viandes blanches et rouges, foies gras, fromage de chèvre.